Histoire du Muay Thaï

A l’origine, il y a plusieurs siècles de cela, le Muay était un art militaire à l’attention des champs de bataille servant de moyen de défense à différentes communautés issues de l’Asie du Sud-Est…

Durant dès siècles, à partir de environ – 200 ans avant J.C, l’instabilité entre les royaumes qui coexistaient dans cette région ont donné place à de violents affrontements. En s’affrontant chaque camp s’est inspiré des techniques adverses pour les incorporer dans leur propre camp donnant naissance au Khun Khmer, Muay Laotien, Muay Birman, Muay Siam…

C’est avec l’apparition des temples bouddhistes, religion venu de L’Inde, que le Muaythaï est enseigné par les moines. A cette époque, c’est un système de combat à mains nues, mis en pratique sur les champs de bataille, utilisant la tête, les poings, les coudes, les genoux et les pieds comme armes à part entière.

A partir du 14eme siècle, lors de la période d’Ayuttaya (1350 – 1767) de nombreux héros de la nation thaï ont vu le jour dont le roi NARESUAN qui défit le prince héritier birman lors d’un combat à mains nues à dos d’Eléphant.

 

 

 

Le prince PRA CHAO SEUA, hautement respecté pour sa grande maîtrise du Muay Thaï, se déguisait en paysan afin de pouvoir aller se mesurer aux meilleurs combattants lors de tournois organisés dans les villages. Il encouragea à la pratique de cet art, à l’organisation de tournois à chaque festivité et à la mise en place d’un programme d’étude du Muay au sein même du palais.

A partir de cette époque, les combattants les plus habiles se voyaient s’offrir des promotions sociales, et étaient invités à s’installer au Palais Royal pour enseigner leur art au personnel, aux militaires, et aux gardes chargés de la protection du Roi.

De nos jours en Thaïlande, il est considéré comme sport national et dans le monde entier il est pratiqué par des personnes de tous âges et de tous niveaux. Le pratiquant apprend à utiliser toutes les armes disponibles du corps humain d’où le terme « science des 8 membres ».

L’histoire de la Boxe Thaïlandaise en France, depuis les années 1980, est celle d’une irrésistible ascension, elle est pratiqué par les hommes, les femmes, quelques soient leur âge, leurs origines, ou leur religion et dont le nombre ne cesse d’augmenter. Elle est même devenu un sport amateur dans plus de 100 pays en 2013.

© 2016 Tous droits réservés Muay Thaï Spirit

Après le siège des Birmans sur Ayutthaya, ils rassemblèrent tous les prisonniers siamois et les expédièrent en Birmanie en tant que prisonniers de guerre en 1767. Parmi ces captifs, se trouvait un grand combattant de Muay NAI KHANOM TOM. En 1774, le roi Mangra de Birmanie se rendit à Rangoon pour assister à une célébration. Il décida de faire combattre les birmans contre les siamois pour voir lequel des Muay était le plus efficace. Nai Khanom Tom virtuose du Muaythaï défit plusieurs de ses adversaires les uns à la suite des autres, si bien que le roi Mangra le couvrit d’éloges et déclara à son sujet : « toute la surface du corps de cet homme a été bénie avec du venin. Même à mains nues, il pourrait défaire neuf ou dix adversaires ». Le 17 mars, jour de l’affrontement, est devenu depuis « le jour du Muay Thaï ».

NAI KHANOM TOM

Rejoignez-nous !

  • Facebook Social Icon